Chronologie des voyages de Bory

Publié le par Ferrière Hervé

Chronologie simplifiée du séjour de Bory en Algérie (1839-1842.)

 

Dates

Lieux de présence et principales activités de Bory.

1840

   JAN

 

Après un passage par Hyères et l’embarquement à Toulon, le 5 janvier, Bory arrive à Alger le 8 janvier. Installation de la commission. Réception par le Maréchal Vallée avec lequel les tensions sont immédiates. Constitution des différentes sections. 

FEV

 

Installation de la commission. Mise en état du matériel (dont des daguerréotypes) et préparation de la première expédition vers Constantine. Le 15, la commission est mise sous l’autorité de l’armée à cause des hostilités avec Abd el Kader

   MARS

 

Départ pour Constantine d’une partie de la commission le 5 mars. Bory demeure à Alger et réalise quelques herborisations dans les parages. Départ d’une deuxième section vers Constantine le 21 mars.

  AVRIL

 

Bory travaille avec les informations recueillies par les différentes sections. Il herborise dans les environs d’Alger.

   MAI

 

Du 11 au 18 mai, Bory fait un séjour à Cherchell. Il accède à la ville par la mer. Son court périple lui permet de rapporter de nombreuses hydrophytes.

   JUIN

 

Le 11 juin, il quitte Alger en direction de Bougie, La Cale, Philippeville et Bône. Le 15 juin, il s’installe à Philippeville et y demeure jusqu’au 30.

    JUIL

 

1er débarquement à Bougie. 2 : retour à Alger. Il refait un court voyage par la mer vers Oran entre le 16 et le 21.

AOUT

 

Bory passe le mois d’août à travailler à Alger sur les différentes récoltes dont celles  des sections parties pour Constantine. Premières tensions au sein de la Commission.

SEP

 

Court aller-retour sur Cherchell les 16 et 17. Premiers articles malveillants dans la presse métropolitaine.

OCT

 

Départ le 19 octobre pour une longue mission vers Bougie, Bône puis La Cale. Tensions au sein de la Commission au retour des différentes sections. 

NOV

 

 Début de mois à La Cale ( Bory a déchiré les pages de son journal.) Il y établit des statistiques démographiques qui contredisent les versions militaires officielles.

   DEC

1er : passage par Bône. Voyage en mer du 3 au 9. Le 10 arrivée à Alger.

1841

 

Bory dénonce l’incompétence de Vallée. L’arrivée de Bugeaud change les relations avec l’armée. Bory effectue des missions accompagné par des militaires vers La Cale (en février-mars) puis vers Médéa et Miliana, mais il refuse de réaliser d’autres expéditions sous des prétextes fallacieux. Les articles d’Enfantin paraissent dans la presse en juillet. Les dissensions entre membres de la Commission prennent un tour politique. Bory froisse le Ministère de la Guerre et ne rendant compte de ses travaux qu’à l’Institut et agace tout le monde en faisant paraître des articles de soutien à son expédition dans la presse. Entre le 17 et le 27 août, il fait un aller-retour Alger-Toulon pour venir chercher sa fille Augustine. Elle restera à Alger avec lui jusqu’à son départ définitif au mois de mai 1842. Tensions avec Bugeaud. En septembre, sur demande de Bory, les notifications de rappel vers la France des membres de la commission sont envoyées et appliquées en octobre-décembre. Le gouvernement lui offre une concession près de Blidah.

1842

 

Début 1842 : la commission continue à travailler à Paris mais Bory ne quitte l’Algérie qu’au début mai. Le 30 avril, avant son arrivée à Paris, le Ministre de la Guerre confie à l’Institut le soin de diriger la publication, acte de naissance de la commission académique et désaveu officiel de Bory. En décembre 1842, on ouvre enfin les premières caisses d’échantillons venus d’Algérie (arrivées pourtant en août dernier.)

Publié dans Chronologie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article