Communications sur Bory de Saint-Vincent

Publié le par Ferrière Hervé

Communications sur Bory de Saint-Vincent :

Séminaire du Centre Koyré - MNHN.

Acteurs et pratiques de l’histoire naturelle. Les transformations de la vie (1800-1858) Organisé par : Pietro CORSI, Jean-Marc DROUIN et Thierry HOQUET. 

26 mai 2008 : Conclusion du séminaire. 
et communication par Hervé Ferrière :

Les aléas du transformisme en France : de l'apogée dans le Dictionnaire classique d'histoire naturelle (1822-1831) à l'effacement relatif des années 1830-1840. Hypothèses de travail.  
 

Résumé : 
Le lundi 5 novembre 1838, au retour de la séance de l'Académie des sciences, Bory de Saint-Vincent (1778-1846) note dans son journal intime une phrase ironique et cruelle à propos de son soi-disant « maître » et ancien compagnon de lutte dans les controverses transformistes : « Farce de ce vieux Geoffroy [Saint-Hilaire (1772-1844)] que je relance avec sa guerre de Cuvier (1769-1832). » Pourtant, cette « guerre » - concernant l'histoire des espèces, la polémique dite « des crocodiles » et le plan d'organisation animale - a été aussi celle de Bory quelques années auparavant. Elle lui a inspiré les articles les plus polémiques, les plus célèbres et les plus novateurs du Dictionnaire classique d'histoire naturelle que les deux hommes ont dirigé d'une main de fer durant la difficile période de la Restauration. De ces articles - portant sur le transformisme, le polygénisme et l'hétérogénie - et de leur verve scientifique, philosophique et politique, que reste-t-il au sortir des années 1830, dix ans après la fameuse passe d?armes entre Cuvier et Geoffroy Saint-Hilaire ? Pourquoi le « vieil » Etienne semble-t-il le seul à encore défendre un ensemble théorique qui a pourtant mobilisé la quasi-totalité des rédacteurs de ce Dictionnaire, qui leur a permis de se faire connaître et, pour certains, d'entrer dans la carrière savante ? Quels sont finalement le contenu et les objectifs de ces thématiques soudain moins présentes dans la littérature savante ? D'autres problématiques s'y sont-elles substituées ? Pourquoi faudra-t-il attendre les années 1840 pour les voir à nouveau et de nouveau défendues par un auteur comme Frédéric Gérard (1806-1857) dans le Dictionnaire universel d'histoire naturelle (1841-1849) de Ch. d'Orbigny (1806-1876) ? 

 
Séminaire Philosophie des sciences. UBO / IUFM de Bretagne.

10 avril 2008 : communication par Hervé Ferrière :

 La science entre la mythologie et les faits : l'exemple de l'Atlantide...
et théories transformistes...

   

Résumé : les travaux de Bory de Saint-Vincent à propos de l'Atlantide (1803-1804) permettent d'envisager le contexte culturel, épistémologique et scientifique dans lequel les premières explications théoriques de la disparition et de l'apparition des espèces ont pu être développées. A la thématique de l'Atlantide répondent les préoccupations des survivants de la Révolution et des enfants des Lumières finissantes. Les naturalistes de  l'époque consulaire et impériale cherchent des réponses à la fois dans la mythologie et dans les thèmes de recherche récents que portaient avant la Révolution les francs-maçons, les idéologues et les lettrés : langue primitive, civilisations passées, explication de catastrophes naturelles comme le terrible tremblement de Lisbonne (1755) ou de « catastrophes » sociales et politiques comme la Révolution française... 
L'exemple de l'Atlantide permet de mieux comprendre comment un mythe total – par sa notoriété et son intérêt immédiat - permet de fédérer des savants autour des thématiques disparates et parfois éloignées (étude des civilisations passées, explications des catastrophes et  signification de l’existence des fossiles) et d'attirer vers eux les différents publics des sciences et finalement la publicité.

Cet exemple permettra aussi de se questionner sur les conditions d'émergence, d’acceptation, de validation, de remise en cause puis d’élimination de théories iconoclastes et révolutionnaires comme les théories transformistes, contraires dans leurs prémices et conclusions aux écrits sacrés mais qui reposent sur des présupposés épistémologiques radicalement modernes (vision du temps fléchée, historicisation des successions de flores et de faunes, actualisme, matérialisme…) ; des prémices qui servent ensuite elles-mêmes de contexte historique et philosophique (voire d’outils conceptuels) à d’autres épistèmes plus radicaux encore : les évolutionnismes darwinien et wallacien. 

 

 

Colloque. Rationalités géographiques en circulation

Colloque organisé par l’équipe E.H.GO (UMR Géographie-cités, CNRS) et le Groupe de géographie sociale et d’études urbaines (EHESS) Dans le cadre de l’Action Concertée « Histoire des savoirs » du CNRS. Avec le soutien de la SFHSH.

28 et 29 septembre 2007. Centre Malher.

 

 

 


Communication par Hervé Ferrière :

La présentation à différents publics choisis des savoirs géographiques de Bory de Saint-Vincent, naturaliste voyageur et géographe militaire

 Publication en cours.

Journée d’étude I.N.R.P.-ULM / I.H.R.F.
(12 octobre 2007).
  

L'État et les savoirs : institutionnalisations, résistances, alternatives (1808-milieu XIXe siècle)

Résumé : L'objectif de cette journée d’étude est d’analyser les formes de production et de diffusion des connaissances à l’œuvre au cours de la période impériale, longtemps délaissée par l’histoire sociale et culturelle des sciences. À travers l'analyse des transformations qui traversent certains champs de savoirs particulier (la chimie, l'histoire, la philosophie ou le droit...), il s’agira notamment d’évaluer la place de cet héritage impérial et de s’interroger sur les processus de redéfinition des relations qui lient l'État au monde des savoirs. Il conviendra de s'interroger précisément sur les « effets » de ces transformations des systèmes de représentation, des pratiques et des logiques de publications qui caractérisent le monde des sciences de la première XIXe siècle.

Communication par Hervé Ferrière :

«  Le Dictionnaire classique d’Histoire naturelle (1822-1831) de J.-B. Bory de Saint-Vincent : un projet éditorial et scientifique sous la Restauration entre héritages et résistances. »

Publication en cours.

:
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article