Méthodologie : exemple de traitement de la correspondance de Bory.

Publié le par Ferrière Hervé

Exemple de traitement de la correspondance de Bory.
Etude de quelques lettres écrites par Léon Dufour envoyées à Bory de Saint-Vincent (Dossier biographique de Léon DUFOUR aux archives de l’Académie des Sciences.)
RESUME DES LETTRES ENVOYEES A BORY (depuis Paris vers Ostende.)
Date d’envoi
Lieu d’adresse.
Informations sur l’état professionel de Bory
Contenus personnel et professionnel.
25 Brum an XII : 17/11/1803
Ostende.
Capitaine adjoint à l’Etat major général
Dufour se dit ami franc et sincère et se doit donc sévère. Dupetit-thouars se fait passer pour malade.
Il fait un froid de gueux à Ostende.
Dufour a remis les gravures à Patu. Parle de Buisson un peu piqué par une lettre de Bory.
Il demandera à Bosc et Labillardière des informations pour corriger les expressions et fautes de Bory.
Il a reçu une lettre de « votre voleur de fucus » : est-ce Lamouroux ?
17 Ventôse an XII : 07/02/1804
Ostende
Capitaine adjoint à l’Etat major général de Bruges
Bory est malade. Remarque acerbe sur Baudin sans doute quand il écrit : « votre propriétaire du magasin des Gabarres a donc fait le grand voyage, ma foi, puisqu’il aimait tant les mollusques, je souhaite pour lui qu’il aille en trouver de nouvelles espèces dans les ondes du Styx. »
Il a dîné avec Correa. Dufau fait les compliments à BSV.
Dufour demande d’accuser réception d’une lettre de Labillardière lui a écrit. Problèmes entre Buisson et Blondeau qui doit travailler à la carte de Bory mais aussi pour le ministère de la marine. Dufour espère la fin de l’impression pour le 15 floréal. Dupetit-Thouars devait lui répondre. Persoon voudrait décrire les champignons de Bory.
21 germ an XII : 11/04/1804
?
?
Dufour doit aller à Fontainebleau faire de la botanique.
Dufour envoie une longue liste de corrections à faire dans le Voyage. Buisson s’est un peu enragé au début, mais le voilà calmé : il souhaite que le livre se finisse vite car il se vendra vite aussi.
29 germ an XII :
20/04/1804
?
?
Dufour demande aussi de s’intéresser à l’avancement d’un de ses cousins : des notes devraient parvenir à Bory pour qu’il puisse les présenter au Ministre. Bory a écrit à M. Longchamps pour lui. 
Dufour fait remarquer à Bory que son chapitre XXII est sans doute le fruit d’une « fièvre », comme l’écrit Bory. Il conseille la prudence sur le sujet de la formation de la terre : « savez-vous que vos opinions sur l’origine du globe sont fondées sur le même principe que celles de M. Lamarck ? Et vous n’ignorez pas la réputation de ce dernier sur ce rapport.
Dufour demande à Bory aussi une lettre pour l’introduire auprès de Péron. 
30 germ an XII :
21/04/1804
 
Ostende
Capitaine adjoint à l’Etat major général de Bruges
Dufour revient sur le chapitre XXII : « toutes la prétraille et la bigotinaille, tous canailles, vont vous assommer du poids de leur sainte critique. Songez que vous êtes bien jeune encore et que vous avez encore tout le temps pour faire un nom comme géologiste… Pourquoi Messieurs les géologistes expliquez-vous tous les phénomènes en la rapportant à un principe unique ? » Dufour veut savoir si Bory veut faire paraître le chapitre XXII tel qu’il est.
12 floreal an XII :
02/05/1804
Ostende
Capitaine adjoint à l’Etat major général de Bruges
Il lui demande de rembourser les 72 francs qu’il a avancés pour lui. Dupetit-Thouars lui a remis pour Bory un exemplaire de son voyage.
Le chapitre va finalement paraître tel quel. Dufour doit porter à Vauquelin une substance grumeleuse que Bory voudrait faire analyser. Dufour est allé chez M.SAUVAU pour faire insérer encore un article dans le Moniteur. Il devrait l’imprimer dans 2 ou 3 jours.
26 floréal an XII :
16/05/1804
Ostende
Capitaine adjoint à l’Etat major général de Bruges
Dufour va herboriser vers Versailles et Montmorency avec Persoon, Beauvois et duPetit-thouars. Il a vu « votre ami Péron. »
Dessinateur Poiteau cité comme le meilleur pour les mousses mais il est absent : demander à Richard ? 
7 prairial an XII :
27/05/1804
?
?
« Que le diable emporte l’Angleterre et la guerre ! » Il a vu Bosc et sa femme. Bory s’ennuie en Flandre. « Les crieurs des rues annoncent une superbe lettre de Moreau à sa Majesté l’Empereur. Il n’est pas possible d’entendre le reste de ma croisée. Les journaux en parleront sans doute. »
« Votre ami pour la vie. »
25 prairial an XII:
14/06/1804
Ostende
Capitaine adjoint à l’Etat major général de Bruges
Il y a une crise politique (Moreau, affaire avec Pichegru.) Dufour se plaint du retard des lettres de Bory.
Le Voyage aurait dû paraître 4 mois avant. Dufour pousse Bory a envoyer les derniers chapitres : Buisson n’y tient plus. Bory a fait une lettre de recommandation pour le cousin de Dufour à son général en Corse.
« Richardia rapax » auquel on ne devrait jamais parler d’une nouvelle plante… Il demande à Bory s’il est sûr de vouloir se citer lui-même en épigramme ?
 
22 fructidor an XII :
09/09/1804
 
18040909-DUFOUR-BORY
Ostende
Officier d’Etat major au camp de Bruges.
D. a vu Humboldt.
 Jussieu a dit à la dernière séance que l’exp. Baudin avait été la pus riche de toutes.
Le frère de Bory a disposé de l’argent que Bory destinait à Dufour.
Il n’a pas vu Bosc.
Faujas demande quand paraîtra enfin le Voyage.
Il a dîné chez le sénateur Ducos avec un certain Legouidec ? de Mascareigne qui en sait aussi long sur Baudin.
Dufau est « entièrement docteur. »
Un mémoire de Bory a été lu à l’institut ; « D’abord, vous avez commis un péché mortel en ne citant pas M. Lamarck dès la première ligne de votre mémoire, ou même dans le titre. Lorsqu’on eut lu votre lettre d’envoi, M. de Lamarck réclama contre la propriété du fait que vous annonciez ; ce qui fit un mauvais effet momentané. (Péron occupe l’assemblée jusqu’à 4 heures ¾.) Le mémoire fut lu alors que Dufour était parti : c’est Correa et Labillardière qui rendirent compte de la mauvaise humeur de M. Lamarck qui ne s’entendit pas cité. Votre mémoire a été continué lundi dernier par M. Delambre, qui l’a très bien lu, et enfin le front de M. Lamarck s’est déridé lorsqu’il a été fait mention de ses expériences propres sur l’Arum italicum. On a fait le plus grand silence pendant la lecture, c’est vous dire s’il a été entendu avec intérêt. MM Lamarck et Richard ont été nommés pour l’examiner et en faire un rapport. Il n’est point douteux que ce dernier vous soit favorable. »
28 vend. An XIII :
20/10/1804
Ostende
Capitaine adjoint à l’Etat major général de Bruges
Dufour dit que l’article de Bory dans le Moniteur concernant l’ouvrage de Petit-Thouars est déjà paru depuis un gros mois. B a aussi écrit un article sur Draparnaud, mais il n’est pas encore paru.
Bory viendra-t-il pour le sacre ?
Jean Thore se propose de donner une suite à son Chloris.
Buisson, qui n’a pas encore annoncé le Voyage dans la presse dit pourtant en avoir déjà débité 500 exemplaires. Dufour expédiera toutes les feuilles où il est question du Voyage. Ventenat et Beauvois ont dédicacé eux plantes, l’une à Nap, l’autre à Joséphine. Les mémoires ont donc bien fait jaser !
Péron a fait paraître dans les Annales du Muséum une détermination sur un des mollusques qu’avait déterminé Bory… Il aurait fallu envoyer les documents avant la parution du Voyage !
 

Publié dans Correspondance de Bory

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Bernard Jimenez 27/08/2009 10:36

Bonjour Hervé et merci d'avoir fait des recherches. Mon e-mail est b.m.jimenez@wanadoo.fr
Bien cordialement.
Bernard

Bernard JIMENEZ 30/06/2009 09:27

Bonjour,
Votre site est très intéressant. De mon côté, je m'intéresse aux naturalistes qui ont accompagné l'expédition de Lapérouse et je suis à la recherche d'infos concernant l'abbé Bourret, qui a refusé d'accompagner Lapérouse, et qui amena Lapérouse à faire contacter Bosc d'Antic... qui refusa car il était amoureux de Madame Rolland. Cet abbé Bourret n'était pas memebre de l'académie des sciences... C'est tout ce que l'on sait à ce jour. Pouvez-vous m'aider?
Bien cordialement.
Bernard Jimenez / ALBI

Ferrière Hervé 27/08/2009 10:08


Bonjour Bernard,
Après quelques recherches dans mes notes,  je n'ai rien trouvé sur l'abbé Bourret. Je vais essayer de trouver votre adresse mail pour vous répondre directement et vous apporter des pistes de
recherche. Sinon, pouvez-vous m'indiquer votre adresse ?
à bientôt,
Hervé